poêle à granulés

Le poêle à granulés est-il aussi bruyant qu’on le dit ?

Le poêle à granulés est-il bruyant

Solution de chauffage économique et écologique, le poêle à granulés séduit de plus en plus de consommateurs. Bien qu’il possède de nombreux avantages, il a la réputation d’être quelque peu… bruyant. Une nuisance qui peut freiner certains lors du processus d’achat. Alors, fait-il réellement du bruit ? Quelles sont les alternatives ? Existe-t-il des poêles à pellets silencieux ? On répond à toutes vos questions dans cet article.

Comment fonctionne le poêle à granulés ?

À la différence des poêles à bûches de bois, le poêle à granulés s’alimente avec des pellets. Ces petits bâtonnets comprimés conçus à partir de résidus de scieries offrent un rendement plus élevé. En plus de ses atouts écologiques, le poêle à granulés se distingue par sa capacité à chauffer rapidement une pièce. 

Mais, pour mieux comprendre les sources potentielles du bruit, intéressons-nous à son fonctionnement. Les granulés sont transportés vers une chambre de combustion par un système de vis sans fin. Le feu s’allume à l’aide d’une résistance électrique et un ventilateur assure le maintien d’un apport en oxygène optimal pour la combustion. Puis, la chaleur est redistribuée soit par convection naturelle, soit avec un second ventilateur, selon les modèles. 

Poêle à granulés bruyant : les différentes sources de bruit

Voyons maintenant les différents éléments qui le rendent bruyant.

Le ventilateur 

Le principal responsable d’un certain désagrément sonore, c’est le ventilateur. Bien que ce composant soit essentiel pour la diffusion rapide et homogène de la chaleur, il peut être source de nuisances sonores, en particulier lors du démarrage et à pleine puissance.

La vis sans fin

Une autre source potentielle de bruit est la motorisation de la vis sans fin. Pour rappel, c’est elle qui transporte les granulés vers la chambre de combustion. Néanmoins, il est tout à fait possible de réduire la nuisance sonore avec un motoréducteur. Ce dernier se décline en deux technologies.

  • Le motoréducteur intermittent : il permet de réduire le bruit, mais reste audible selon la vitesse de rotation du moteur de la vis sans fin.
  • Le motoréducteur continu : il tourne en continu à faible vitesse, ce qui le rend quasi inaudible.

Le creuset

Dernier composant qui peut occasionner une gêne : le creuset. C’est dans cette cuve que les pellets tombent avant d’être consumés. Lors de l’impact, elle peut résonner, notamment si elle est faite d’acier. 

Comment choisir un poêle à granulés moins bruyant ?

Si vous êtes sensible au bruit, voici quelques critères à prendre en considération lors du choix de votre poêle à granulés. 

Le nombre de décibels qu’émet l’appareil

C’est un indicateur clé pour définir la nuisance sonore produite par l’appareil. Généralement, un poêle à granulés qui émet moins de 40 dB est considéré comme silencieux. Entre 40 et 44 dB, le bruit reste acceptable. Au-delà, il sera inévitablement plus bruyant. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner auprès du fabricant ou du magasin pour connaître le nombre de décibels émis lors de l’allumage ainsi qu’en pleine puissance. 

Zoom sur le modèle à convection naturelle à motoréducteur continu

Les poêles à granulés à convection naturelle sont moins bruyants puisqu’ils ne disposent pas de ventilateur. Mais, équipés d’un motoréducteur continu, ils deviennent encore plus silencieux avec seulement 36 dB lorsque l’appareil est à pleine puissance. Sur ce type de poêle, la soufflerie est remplacée par des échangeurs placés sur les côtés de l’appareil. Cependant, il est important de noter qu’ils diffusent la chaleur plus lentement et qu’ils sont plus adaptés pour des maisons à étage. 

Les poêles à granulés silencieux, ça existe !

Vous êtes véritablement en quête d’un poêle garantissant un silence absolu ? Optez pour un poêle à granulés sans électricité. 

Comment fonctionne le poêle à granulés sans électricité ?

On l’a vu tout au long de cet article, ce qui rend un poêle à granulés bruyant, ce sont ses divers mécanismes motorisés. Le poêle à granulés sans électricité, lui, fonctionne de façon manuelle. En d’autres termes, il n’émet aucun son moteur lorsqu’il est en marche. Par conséquent, son fonctionnement est légèrement différent. D’abord, pour l’allumage, puisqu’il se fait avec de simples allume-feu. Ensuite, la vis sans fin en charge de transporter les pellets vers la chambre de combustion est remplacée par une trappe qui s’ouvre avec un levier manuel. Pour finir, le réglage du feu se fait aussi manuellement par entrée d’air. 

Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? 

Au-delà de son silence, le poêle à granulés sans électricité présente de nombreux avantages.

  • Il ne dépend pas de l’électricité.
  • Il tombe moins souvent en panne.
  • Son prix d’achat est plus modeste.
  • Il est plus écologique.

Mais, aussi quelques inconvénients…

  • Il demande plus de manutention.
  • Il ne se règle pas à distance.
  • Il possède un rendement légèrement moins important (85 % max contre 90 %).

En conclusion, nous pouvons dire que certains modèles de poêles à granulés sont effectivement bruyants. Et selon votre degré de tolérance au bruit, la gêne peut être plus ou moins importante. Néanmoins, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir un appareil le plus silencieux possible ! N’hésitez pas à parler de vos besoins à votre professionnel. 

promotion jotul